histoire

Il était une fois le Port…


Depuis l’antiqué Mantinum qui succéda aux vocations portuaires d’Aleria et Mariana ensablées par les alluvions du Tavignanu et du Golu, le site du Port de Cardo a toujours révélé un intérêt certain pour la navigation et les échanges avec la « terre ferme ».

14 février 1661 : Les Nobles Douze décident la construction d’un premier môle dans l´ancien Porto-Cardu

1852: début du chantier de la jetée du Dragon

1860: démolition du rocher « le Lion » et aménagement du quai sud

 

De Cardo au bassin St Nicolas

1838: délibération demandant la construction d’un nouveau port

1845: le projet se précise

1848: la décision est arrêtée

1858: la Compagnie VALERY conclue un marché avec l’état pour la desserte maritime des ports Corses

1860: déblocage des crédits sur intervention de Napoléon III

1873: la Compagnie VALERY perd son monopole et Apparition de la Compagnie FRAISSINET

1890: les quais ne sont pas encore achevés

1895: malgré le développement des navires à vapeur, les bâtiments à voile représentent encore 40% du trafic commercial

1911: la Chambre de Commerce et d’Industrie est gestionnaire de fait du port.

 

Entre les 2 guerres

1920: la Chambre de Commerce et d’Industrie obtient la concession officielle du Port

1935: clôture partielle du quai du Fangu

1939: éclairage des quais de Rive et du Fangu

1943: les bombardements détruisent la quasi totalité des installations portuaires

Décembre 1944: le port est toujours encombré par des épaves, le « Tibériade » le « Sidi Mabrouk » et le « Mont Agel »

 

La reconstruction

1948: la Compagnie Générale Transatlantique succède à la Compagnie Fraissinet sur les lignes de la Corse

1956: la reconstruction des hangars est terminée

1963: il reste encore à reconstruire les quais Nord-Est et Est – mise en service du 1er navire à manutention horizontale

1975: mise en service du môle à Car-ferries

1979: tempête centennale, le Port subit d’importants dégâts

1987: démolition des 4 hangars et aménagement des parkings

1990: extension de terre-pleins gagnés sur la mer

 

Le port moderne

1956: la reconstruction des hangars est terminée

1996: le Port de Bastia se tourne vers la modernité : Création de deux Terminaux Maritimes, restructuration des terre-pleins

2002: aménagement de l’environnement (espaces verts, parkings, fontaines, brumisateurs)

2004: installation d’équipements d’exploitation dynamique (messagerie variable, panneaux lumineux, informations en temps réel….)

2006: renouvellement de la concession du port de Bastia par la Collectivité Territoriale de Corse, compétente en lieu et place de l’Etat depuis 2005

2009: Renforcement des terre-pleins Sud

2011: Réfection du hangar 5

2017: Extension du terre-plein Nord Est

2018: Réhabilitation du Terminal Sud